Securexpert

securexpert-logo

5 astuces pour brouiller une caméra de surveillance

Pour comprendre comment un individu malveillant peut déjouer vos caméras de surveillance, nous allons vous expliquer comment il est possible de les brouiller. Forcément, nous ne voulons pas que vous le fassiez, mais nous voulons que vous puissiez vous protéger du mieux que possible des dangers potentiels.

brouiller-camera-surveillance

En effet, le but d’une caméra de surveillance est de pouvoir filmer quoi qu’il arrive dans votre maison et dans votre jardin. Il ne faut donc pas qu’elle s’arrête ! Voici les techniques des cambrioleurs pour brouiller une caméra de surveillance et se cacher.

Sommaire

Utiliser des brouilleurs de fréquence

La technique la plus fréquemment utilisée, et la plus efficace, est d’investir dans un dispositif électronique permettant de perturber la communication entre la caméra de surveillance et le dispositif de surveillance central. Bien qu’illégal, cet appareil va permettre à un individu malveillant de couper les signaux radio d’un système de vidéosurveillance pour que le propriétaire ne puisse plus avoir accès aux caméras.

Ainsi, avec un brouilleur de fréquence, il est tout à fait possible de déjouer les caméras pour ensuite pénétrer discrètement dans un lieu. Selon les systèmes de sécurité et la manière dont ils sont installés, il faut utiliser un brouilleur plus ou moins puissant pour être assuré que les interférences puissent perturber l’intégralité du système. Il ne s’agit donc pas d’un système fiable à 100 %, mais pour un système de sécurité classique, c’est une technique efficace.

Pour vous protéger des brouilleurs de fréquence, vous pouvez faire installer un système de surveillance avec plusieurs technologies de transmission pour éviter que l’intégralité des caméras puisse être brouillée. Vous pouvez aussi vous renseigner sur comment crypter les transmissions ou utiliser un détecteur d’interférence.

Se connecter au wifi et déconnecter la caméra

Une approche plus subtile est de se connecter au réseau wifi auquel la caméra est également connectée. Une fois connecté au même réseau, il est possible d’accéder à l’interface de gestion de la caméra et de la déconnecter temporairement. Le plus souvent, cette technique est possible pour les maisons connectées ou les appartements avec un système de domotique moderne. 

Néanmoins, pour fonctionner cela nécessite des compétences techniques avancées. Lorsque cela fonctionne, l’individu malveillant va couper temporairement la caméra pour faire ce qu’il désire sans être vu, puis il va repartir en remettant le système comme il était avant son passage.

Nous vous conseillons de bien protéger votre réseau wifi si vos caméras ont besoin de celui-ci pour fonctionner. Pour cela, pensez à toujours changer les identifiants par défaut, à mettre en place une authentification à deux facteurs (2 FA), à mettre à jour votre routeur et à surveiller qui se connecte à votre réseau.

Jouer avec les angles morts

Quand il n’est pas possible de déconnecter une caméra, un individu malveillant peut tout de même pénétrer dans un lieu s’il a connaissance de la disposition des caméras. En effet, après avoir fait du repérage, un cambrioleur peut rentrer par effraction dans une maison en se déplaçant dans les angles morts des caméras pour éviter au maximum d’être repéré. 

Même si aucun matériel n’est nécessaire, c’est une technique compliquée, surtout si l’installation des caméras a été correctement réalisée par des professionnels et donc qui savent orienter chacune d’entre elles pour ne laisser aucune zone sans surveillance. Vous pouvez également opter pour des caméras à champ de vision large pour éviter les angles morts.

Dissimuler son identité

Au lieu de se cacher des caméras, certains individus préfèrent les ignorer et simplement se camoufler. Avec l’utilisation d’accessoires tels que des cagoules, des casquettes ou des lunettes pour altérer leur apparence, ils se rendent méconnaissables et notamment empêchent la reconnaissance faciale que vont tenter de faire les policiers. Quand cette technique est utilisée, il faut que les individus malveillants agissent rapidement car leur présence sera remarquée dès le début, surtout s’il y a des détecteurs de mouvements sur les lieux.

Il n’y a pas de solutions contre cette technique, si ce n’est de positionner les caméras à des points stratégiques pour qu’elles ne se fassent pas repérer et donc empêcher les individus de se cacher facilement.

Utiliser des sources de lumière intense

L’utilisation de sources de lumière intense est une stratégie ingénieuse pour contourner la surveillance des caméras. Cette astuce se base sur la sensibilité des capteurs des caméras aux variations de luminosité et est très efficace sur les caméras à vision nocturne. Le but est de pointer une source de lumière puissante sur les caméras pour créer des interférences visuelles. Même si la présence de l’individu est forcément détectée, il sera méconnaissable. Des dispositifs tels que des lampes de poche puissantes, des projecteurs ou même des faisceaux de lumière naturelle peuvent être utilisés.

Il existe néanmoins des caméras dotées de fonctions anti-éblouissement pour lesquelles cette technique ne fonctionne pas ainsi que des caméras qui sont moins sensibles à la lumière, comme les caméras avec plage dynamique élevée (HDR) et les caméras infrarouges. Vous pouvez aussi configurer votre caméra pour être averti quand un changement intense et soudain de luminosité est détecté.

Laisser un commentaire